Ecriture collective d’un projet de Conservatoire

Construire un établissement sui generis en Nouvelle Calédonie

Les chemins continuent a nous conduire en Nouvelle Calédonie. Une fois qu’un chemin est tracé, il faut l’arpenter, sinon les broussailles l’envahissent. Après les formations avec l’OPC, nous avons mis les mains dans le projet du Conservatoire de Musique et de Danse. Projet culturel à l’échelle du pays qui se construit depuis 20 ans a accumulant des briques entre “classique”, transmission des musiques et danses traditionnelles et développement des musiques actuelles. Problématiques complexes de travail autant culturelles, pédagogiques, sociales à l’image d’un pays “sui generis”, de son propre genre, en train de se construire un Destin Commun. Nous y avons animé, avec Marie Picard, une semaine d’ateliers d’écritures et de contribution avec les profs, les intervenants artistiques, les institutions, des usagers.  Premier pas d’un processus collectif qui a mis en  dialogue les interventions en tribu qui, à partir d’une heure d’atelier devient un moment festif collectif, le croisement entre violons et chants kanak, les processus de conservation vivante, les enjeux d’épanouissement des enfants … Prochains pas : la mise en place de chantiers coopératifs sur la pédagogie, la documentation et la gouvernance, et accompagner les “pouvoir d’agir” de chacun.